Interets mutuels des accords de libre-echange

Ma reponse a ce commentaire:

Benoit,

Les accords douaniers entre Israel et l’Union Europeenne ne sont pas “charitables”, ils sont juste mutuellement profitables. Israel beneficie d’exemptions de douane a l’export vers l’Europe, et l’Europe beneficie d’exemptions de taxes vers le marche israelien. De tels types d’accord existent entre de nombreuses nations et/groupes regionaux: diriez-vous que l’accord de libre-echange entre la Coree-du-Sud et l’Union Europeenne est “charitable”? Assurement non, cessons donc le mepris envers l’Etat d’Israel.

D’autre part, l’aide militaire americaine sert les interets strategiques americains et en premier lieu… l’industrie americaine: elle beneficie ainsi d’une subvention deguisee, d’un marche captif et d’un concurrent en moins (penser a l’avion de combat Lavi). S’il est vrai que cette aide etait d’une importance fondamentale pour Israel il y a 20 ou 30 ans (comme pour les USA, dans leur bras de fer avec l’URSS), aujourd’hui ce n’est plus vrai. Ca ferait mal de s’en passer, mais le pays resterait tout a fait viable.

Fin du petrole = Fin de l’influence du la Ligue Arabe

Ma reponse a ce commentaire:

Deir Yassin,

Merci de vous inquieter, mais je vous assure, ce n’est pas necessaire.
Le peuple juif a survecu a des Empires bien plus puissants que lui: Egypte, Babylone, Perse, Grece, Rome, Byzance, et meme le califat.
Donc, si le leadership des USA s’effondre… eh bien… les Juifs survivront en se passant de l’aide US.

Encore un point: le petrole se rarefie et ses ressources s’epuisent. Or, sans petrole et donc sans lobby petrolier, les Arabes sont sont rien: a part dans le commerce du chameau, l’edition de Coran et l’exportation de terrorisme, ils sont totalement absents de l’economie, de la culture et de la science. Dans l'”economie du savoir et de la connaissance” qui s’annonce au XXIe siecle, les neurones juifs seront surement plus productifs et rentables que les madrasas qui forment des analphabetes fanatises.
Alors, question a un sucre d’orge: la Chine et l’Inde supplanteront-elles les USA avant ou apres que le petrole ne disparaisse? L’argument d’une demographie galopante pour exercer des pressions sur les Infideles, ca fonctionne sur les Occidentaux ; sur un millard de Chinois et un millards d’Indiens, j’ai des doutes.

Enfin, il est hors de question d’etablir des bantoustan pour les Arabes: ils disposent deja de 22 Etats et de 140.000.000 de km² pour etablir les institutions et infrastructures qu’ils souhaitent.

Des “signaux américains” adressés à l’Iran

Ma reaction a ce post de Georges Malbrunot:

Obama en flagrant delit de “carterisation”…

Si Barack H. Obama ne se sent pas de taille a faire face a la menace iranienne, qu’il rende son tablier et retourne donner des cours de droit. Pitoyable et lamentable… Quelle honte pour l’Amerique! Ce n’est surement pas Ronald Reagan qui aurait accepte un Iran avec la bombe atomique!

Ca y est, Obama a reussi son casting, il a ete admis a jouer dans un episode de Oui-Oui ou des Bisounours. Quand comprendra-t-il que face aux mollah, ce qui fonctionne c’est la fermete et le respect de soi-meme, et non courber l’echine?

Nouvelle alerte en Corée

Ma reaction a cet article de Pierre Rousselin:

Le laxisme general nous a enferme dans une situation ou aucune solution ne se degage ; il ne reste alors le choix qu’entre de mauvaises pistes:

La guerre? Face a un pays, dont les dirigeants ne montrent pas tous les jours leur cote rationnel, equipe de la bombe atomique, ca s’annonce mal…

Ne rien faire? Mais jusqu’a quand? Quelle limite imposer aux provocations nord-coreennes? A force de ne rien faire, le risque est grand que les communistes du Nord ne retentent une Guerre de Coree II comme dans les annees 1950.

Accentuer les pressions? Seule la Chine possede quelques leviers d’influence. Mais elle est plus que reticente a les employer.

La Coree du Nord est la preuve mathematique de l’urgence a intervenir pour empecher d’autres pays, notamment l’Iran, d’acceder au potentiel nucleaire. Mais j’ai bien peur que le President Obama, naif et debonnaire, ne soit pas a la hauteur des defis que lui adresse l’Axe du Mal.

Inde : l’amitié avec Washington a-t-elle un prix ?

Ma reaction a ce post de Marie-France Calle:

Dans le courant de ce siecle, l’Inde, redevenue une grande puissance majeure, assumera de plus en plus de responsabilites. Or, une de ces responsabilites sera de contenir et endiguer le comportement des Etats voyous. L’Inde, fortement touchee par le terrorisme venu du Pakistan, a le devoir moral de freiner les ardeurs de l’autre Etat exportateur de terrorisme: l’Iran.

Ce n’est pas seulement une question de principe ou d’orgueil: l’interet a long terme de l’Inde est d’avoir un monde pacifie et stable, objectif antinomique avec la Birmanie dans son etat actuel et un Iran nucleaire, qui pourrait menacer la planete entiere a travers ses missiles a longue portee et des groupes terroristes qui lui sont infeodes.

Alors, l’amitie avec les USA et plus generalement avec l’Occident et les autres Etats democratiques a un prix, certes, mais le jeu en vaut la chandelle.