Referendum suisse: non aux constructions de minarets, premieres impressions

D’apres les premiers resultats, les Suisses ont souverainement approuve l’interdiction de construction de minarets dans leurs cantons, a pres de 57%. Premieres impressions:

  • jusque dans les derniers sondages le “non” etait gagnant. Faut-il voir dans ce retournement de situation un “effet Bradley”?
  • le divorce entre les elites politiques suisses et les simples citoyens semble abyssal: qu’est ce qui peut pousser la majorite d’une nation a repousser -fortement- la position de la totalite des partis de gouvernement?
    • voir en 57% des Suisses de mechants racistes anti-musulmans est grille de lecture basique qui sera surement utilisee par les opposants au projet. Mais il est difficile de croire qu’un pays comme la Suisse soit majoritairement peuple de racistes. Les semaines qui viennent doivent donner une explication a ce rejet des minarets:
    • quelle part des votants ont depose un bulletin par racisme primaire?
    • les musulmans sont-ils vus comme des envahisseurs plutot que de paisibles concitoyens?
    • quelle part les recentes affaires Ramadan, Khadafi etc. ont joue sur le reveil du nationalisme suisse?
    • la pratique religieuse musulmane, qu’elle soit moderee ou extremiste (burqas, niqab, etc.), voire la pratique de religions non-chretiennes sont-elles menacees dans un avenir plus ou moins proche en Confederation Helvetique?
  • je plains le diplomatie suisse suite a ce referendum: comment en effet concilier l’interdiction de construction des minarets avec l’invitation a un tyran ouvertement islamiste, negationniste et antisemite comme Ahmadinedjad? La visite de ce dernier avait choque plus d’un citoyen attache a la liberte. J’ai bien envie de dire “bien fait pour le gouvernement suisse”!
  • en plein debat sur l’identite nationale en France, le gouvernement et l’opposition republicaine feraient bien d’analyser finement le resultat du referendum: dans quelle mesure les Francais partagent-ils ou non les memes craintes, peurs et haines que les 57% de Suisses qui ont vote “oui”?
  • l’opposition au projet tentera surement de nombreux recours pour annuler le resultat du referendum. A mon avis, ce sera une tres mauvaise strategie: en democratie, le peuple est souverain, et aucun organe judiciaire, legislatif ou executif -national ou europeen- ne peut remettre en cause le libre choix du peuple. La seule solution que je vois a premiere vue serait de rappeler le peuple aux urnes dans quelques temps, apres avoir correctement entendu son message.
  • je m’amuse d’avance des commentaires qu’on risque de lire dans une certaine presse du Golfe: dans des pays comme l’Arabie Saoudite, il est interdit de batir des clochers, eglises ou temples protestants. Pourtant il est fort probable que la presse de ces pays condamnera l’islamophobie, alors qu’elle elle ne verra jamais de racisme anti-chretien sur son propre sol.