Le Pakistan s’accroche à sa loi anti-blasphème

Ma reaction a ce post de Marie-France Calle:

Disons-le clairement: parler de “loi anti-blaspheme” est euphemisme et une hypocrisie.

D’abord pour de simples raisons semantiques: dire “je ne suis pas d’accord avec ce que dit X” ou bien “le comportement de Y est une erreur” n’est pas du blaspheme. le blaspheme c’est autre chose, il suffit de consulter un dictionnaire.

De plus, “loi anti-blaspheme” est un euphemisme. Cette loi ne lutte pas contre le blaspheme, c’est une loi anti-liberte de conscience, anti-liberte d’expression, etc. Cette loi est destinee uniquement a brider les etres humains dans leurs droits fondamentaux, stigmatiser les minorites nationales, religieuses ou philosophiques.

Pourquoi donc les Pakistanais ne se rendent-ils pas compte que leur islam ne fait que les abrutir, fanatiser, attarder, alors que d’autres emergent, se remettent en questions, et liberent leurs energies creatives!?!? Les inondations, les tremblements de terre, la colonisation britannique… non, la pire calamite qui se soit abattue sur le Pakistan est l’imposition d’une ideologie mortifere, expansioniste, raciste et misogyne sur ce pays. Pour le bonheur du clerge, mais pour le malheur des citoyens.

Vrais faux mémos de Wikileaks au Pakistan (3)

Ma reponse a ce commentaire:

Kola1955,

Le Pakistan se definit par son caractere musulman, par opposition au reste de l’ex-Empire des Indes, majoritairement hindou. Il est donc tout a fait legitime d’introduire la question de l’islam parmi les parametres d’analyse du conflit que le Pakistan impose a l’Inde.

De plus, la question du role que joue ou ne joue pas l’islam ne se limite pas au seul conflit indo-pakistanais. En effet, il est notoire que toutes les frontieres de l’islam sont en guerre. Cette grille de lecture n’est pas suffisante, je le repete. Mais on ne peut faire l’impasse dessus: Inde-Pakistan, Chine-Xianjiang, Israel-Ligue Arabe, Serbie-Albanie, Cote d’Ivoire, Nigeria, Chypre-Turquie, etc., les interfaces entre les terres d’islam et les autres civilisations sont toutes enflammees. Pourquoi?

Vrais faux mémos de Wikileaks au Pakistan (2)

Ma reaction a ce commentaire:

Maxilo,

Effectivement, votre grille de lecture est interessante et necessaire. Mais a mon avis, elle n’est pas suffisante. En effet, si des centaines de milliers d’individus sont prets a risquer leurs vies -au sens propre- pour atteindre l’Occident honni, c’est que notre mode de vie d'”impies sionisto-pagano-croises” n’est pas si terrible que ca. Inversement, meme le facteur de Neuilly ne se risquerait pas a emigrer vers le paradis socialiste nord-coreen ou un de ses allies comme le “Pays des Purs”.

En fait, il faudrait faire une dictinction entre:
* les institutions sociales des pays islamiques -pour lesquelles seul compte le degre d’islamisation de la societe-
* les individus. Ces derniers, bien qu’ils recoivent tres jeunes un formattage ideologique de mepris et de haine vis-a-vis de l’Inde, de l’Occident, etc., restent conscients que l’on vit “mieux” en Occident que dans des pays arrieres et embourbes dans le fondamentalisme medieval.

Vrais faux mémos de Wikileaks au Pakistan

Ma reaction a ce post de Marie-France Calle:

Ah! La “theorie du complot”, quelle maladie des societes enfermees dans l’islam! A quand un esprit critique des Pakistanais sur leur situation?

Le chemin qu’emprunte le Pakistan, et plus generalement le bloc islamique, depuis des lustres est voue a l’echec. Pour s’en convaincre, il suffit de comparer au puissant voisin indien. Alors que l’Inde multiplie les succes et se developpe, le Pakistan s’enfonce dans la regression, le despotisme, le fondamentalisme et la violence.

Messieurs des “elites” pakistanaises (politiques, militaires, journalistiques): l’avenir c’est la paix et la collaboration avec l’Inde. Mais pour cela il faudra renoncer a hair, mepriser et convertir votre grand voisin.

Illegalite de l’Iran et de la Ligue Arabe dans leur negation de l’Etat d’Israel

Ma reponse a ce commentaire:

Jacques,

La Terre d’Israel n’est pas disputee, elle appartient au peuple d’Israel depuis 3750. Les plus grands colonisateurs de l’Histoire, c’est a dire les Arabes et les Europeens, sont les plus mal places pour donner des lecons a ce sujet.

Des dizaines de resolutions des Nations-Unies reconnaissent le droit a la securite de l’Etat d’Israel ; par consequent, la plupart des Etats arabes, ainsi que l’Iran, le Pakistan et autres centres internationaux de formation de terrorisme, violent le droit international en niant l’existence de l’Etat d’Israel et en le menacant continuellement.

Enfin, les millions de Juifs vivant sur la Terre d’Israel ont le droit de vivre libres et en securite, sans etre soumis aux delires medievaux de colons arabo-islamiques, excites par la lecture d’un ouvrage ecrit par un analphabete dans le desert arabique, et revant d’etablir la domination islamique mondiale en convertissant l’Humanite entiere a leur sombre ideologie mortifere.

Le Pape demande la libération d’une chrétienne condamnée à mort au Pakistan

Ma reaction a cet article de Marie-France Calle:

Tant d’intolerance, de haine et de mepris envers les chretiens est extremement choquant.
Le silence des puissances occidentales est quant a lui assourdissant. Pour une fois, l’initiative de Benoit XVI, qui n’a pas craint de passer pour l’islamophobe de service, est a saluer.

Les Pakistanais, et plus generalement les musulmans, devront un jour se poser la question du rapport qu’ils entretiennent avec les “infideles”, dhimmis/sous-hommes “pagano-sionisto-croises” (c’est-a-dire hindous, juifs et chretiens dans la terminologie des cingles de la region). Comment peut-on pretendre detenir “la” verite transcendante et accomplir des actes aussi barbares et laches que ce qu’a subi cette pauvre Asia Bibi?

Enfin, il est temps que le monde democratique, c’est-a-dire principalement l’Occident et l’Inde, remette le Pakistan et les Etats de la Conference Islamique a leur place lorsque ces derniers se permettent de juger et critiquer la facon dont les minorites musulmanes sont traitees en terre non-islamiques.