Les Arabes israeliens hostiles a passer sous la coupe de l’OLP

Ma reponse a ce post et ce post:

Quelques intervenants ici soutiennent que les Arabes israeliens souhaitent rester israeliens car c’est la seule facon qu’ils ont de rester dans leurs lieux de residence ; et non une volonte de rester sous la souverainete de l’Etat democratique d’Israel, avec les avantages economiques, sociaux et politiques qui y en decoulent (la democratie, en Tunisie, ils ne savent pas ce que c’est).

Cela est completement faux: en effet, la plateforme electorale du ministre israelien Avigdor Liebermann preconise un deplacement de frontieres. Ainsi, les colons arabos-islamiques citoyens d’Israel resteraient dans les demeures qu’ils occupent, mais passeraient sous l’autorite de l’OLP.

Eh bien, qui sont les premiers a s’opposer a cette proposition plus que controversee de deplacement de frontiere sans deplacement de populations? Les mechants Juifs de droite, les gentils Juifs de gauche, les mechants Juifs religieux, les mechants Juifs laics? Non, les Arabes israeliens!

En effet, se considerer “régis par une loi martiale imposée par une occupation militaire” selon les bons mots du sieur Safi, ca passe encore, meme sous l’autorite de dhimmis/sous-hommes ; par contre, renoncer a un niveau de vie, une education et une medecine occidentaux, pour vivre sous l’autorite des corrompus endemiques de l’OLP, alors ca, non!

A moins que ce ne soit l’espoir, toujours tenace, de noyer a terme la majorite juive sous la demographie galopante des uterus arabo-islamiques!?!?

Etats-Nations et democraties

Ma reponse a ce commentaire:

Nick,

La Republique francaise est l’Etat-nation du peuple francais ; cela signifie-t-il que la France n’est democratique que pour les Francais?

Le Royaume des Pays-Bas est l’Etat-nation du peuple neerlandais ; cela signifie-t-il que la Hollande n’est democratique que pour les Hollandais?

L’empire du Japon est l’Etat-nation du peuple japonais ; cela signifie-t-il que le Japon n’est democratique que pour les shintos?

De meme, Israel est l’Etat-nation du peuple juif et a toutes les caracteristiques qui font d’un Etat une democratie: pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple ; election des dirigeants au suffrage universel a bulletin secret sans distinction de couleur/religion/ethnie ; separation des pouvoirs ; liberte d’expression, de reunion ; etc.

Inversement, l’avantage des regimes arabes c’est qu’ils ne sont inegalitaires pour personne: ils sont non-democratiques pour tout le monde!

Le fait qu’un Juif doive aller a Chypre pour epouser une Arabe vient du fait que le statut personnel n’est pas gere par l’Etat mais par les communautes ; c’est un reliquat des occupations ottomane et britannique, les bons gentlemen anglais ayant pris soin de prolonger l’ancienne juridiction. Ne vous inquietez pas, ca prend un peu de temps, mais Israel se debarassera progressivement de tous les stigmates que les occupations etrangeres -romaine, arabe, turque, etc.- ont laisses sur la terre d’Israel.

Absence de solution a la volonte islamiste d’eradication de l’Etat d’Israel

Ma reponse a ce commentaire:

“Yehuda”,

Autant vous repondre franchement: en l’etat actuel des choses, il n’y a pas de solution au conflit. Il faut juste le gerer.

Peut-etre que dans 10, 20 ou 30 ans, lasses du fanatisme et de l’irredentisme islamique, les Arabes renonceront a vouloir eradiquer l’Etat des dhimmis/sous-hommes juifs de la surface moyen-orientale. Ce jour la, peut-etre, les Arabes considereront les Juifs, les Occidentaux, les Indiens, les Chinois, etc. comme des etres humains a leur egal, et une solution existera.

Mais entre temps, Israel, l’Inde, les Etats-Unis et tous les amoureux de la liberte n’ont d’autre choix que de faire face aux hordes racistes islamistes souhaitant etablir l’islam d’un bout a l’autre de la planete.

D’ici la, je reste sceptique sur les chances d’une civilisation, par essence expansionniste et raciste, incapable de se reformer depuis 1400 ans, a se mettre a jour.

Et vous, quelle est votre “solution”? Si votre solution est le suicide de l’Etat d’Israel, sous forme de destruction a l’iranienne, d’etablissement d’un cheval de Troie OLPiste en Judee-Samarie ou d’Etat binational, sachez que cela a peu de chances d’arriver. Un peuple ayant 3500 ans d’histoire a un sacre instinct de survie…

Les frontieres c’est comme le tango: il faut etre deux pour les tracer

Ma reponse a ce commentaire:

Safi,

L’Etat d’Israel n’a pas de frontiere orientale pour une simple et bonne raison: ni Israel ni les agresseurs qui ont cherche a le faire disparaitre de la carte a sa resurrection de 1949 ne se sont entendus sur le trace de ces frontieres.
Les accords d’armistice de 1949 entre Israel d’une part, la Syrie, l’Egypte et la Transjordanie d’autre part, ne mentionnaient aucune frontiere, mais seulement des lignes de cessez-le-feu. Seul le Liban a souhaite que l’ancienne ligne departageant les mandats francais et anglais sur le Levant et la Terre d’Israel devienne une frontiere. L’Iraq n’a meme pas signe d’armistice…

Bref: Israel n’a pas de frontiere orientale, car les imperialistes arabes n’en voulaient pas! Et c’est tant mieux, car cela permet a Israel de poursuivre le plus legalement du monde son developpement dans les territoires hebreux liberes en juin 1967, conformement a la Declaration Balfour endossee par la SDN.

Du reste, Israel n’est pas le seul Etat dans ce genre de cette situation. Par exemple, ce monument de democratie et de developpement des femmes qu’est le royaume du Maroc conteste *toutes* ses frontieres, sans exception: il ne reconnait pas -a juste titre- l’occupation espagnole sur les enclaves du Nord, ni la frontiere algerienne, et encore moins la frontiere du Sud: le Maroc occupe et colonise illegalement le Sahara Occidental (sans d’ailleurs mobiliser la moindre manifestation de solidarite des fans d’Oussama). Et on pourrait evoquer le cas de la Syrie, qui nie l’existence meme d’une frontiere avec le Liban, considerant cet ex-pays, nouvellement base iranienne, comme l’une de ses provinces.

Poids plume mais obession mediatique mondiale?

Ma reponse a ce commentaire:

Allegra,

Tout a fait, vous avez parfaitement raison: Israel est moins qu’un poids plume sur l’echiquier economique mondial. De meme, sa surface est si reduite qu’elle apparait a peine sur une mappemonde.

C’est pourquoi je me demande pourquoi un si petit pays mobilise autant d’attention dans le monde, dont votre esprit ; a la difference de bien des questions bien plus importantes qualitativement et quantativement.

Societe de connaissance ou epoque des cavernes?

Suite a ce commentaire, j’ai publie le post ci-dessous. Il n’a etrangement pas ete accepte par le moderateur:

Deir Yassin,

Effectivement, sans les Juifs d’Israel ou de Diaspora, vous n’auriez ni la relativite, ni la psychanalyse, ni Google, ni ICQ/MSN/FaceBook, ni Intel, ni l’energie atomique, et j’en passe et des meilleures.

Un monde sans Juifs? Quel reve! Ca redeviendrait un monde ou l’on se ballade a dos de chameau de grotte en caverne, d’oasis en razzia, ou Fatima ne pourrait se plaindre de sa burqa qu’en contactant ses parents via pigeons voyageurs.
Un vrai paradis pour la civilisation islamique! Encore mieux que les 70 vierges promises aux glorieux combattants!

Petit rappel historique (2)

Reponse a ce commentaire de Safi:

Safi,

Afin de ne pas mettre en doute votre bonne fois, je me contenterai de vous dire que vous faites manifestement beaucoup d’erreurs:

* en 1967, l’Egypte a ferme le golf d’Eilat et le detroit de Tiran. Si l’Egypte avait mis les Etats-Unis sous blocus maritime, je suis certain que la reaction de l’US Army aurait ete de rapidement noyer l’armee egyptienne dans la Mer Rouge ou l’Ocean Pacifique. C’est peu ou prou ce qu’Israel a fait, rouvrant par la force ce qui avait ete ferme par la force -et la sottise illimitee- de Nasser.

Il y avait donc un conflit bilateral. La Syrie a decide de ce joindre au conflit. C’est son choix souverain d’Etat, souverain, independant de l’Egypte, et donc c’est la Syrie qui a agresse Israel, et non le contraire. Les accord bilateraux entre l’Egypte et la Syrie ne regardent pas Israel. Idem pour la Transjordanie: elle a agresse Israel de son propre chef, elle a perdu ; qu’elle l’assume.

* Je corrige une erreur de votre part: en 1967, ce ne sont pas 3 armees mais 6 qui ont fait face a Tsahal (Liban, Arabie Maudite, Irak, en plus de detachements algeriens, tunisiens, etc.)

* Vous ecrivez: “N’oubliez pas que pour les pays de la Ligue Arabe, il y a un Pacte de défense commune: Si un pays arabe est agressé ( et c’est le cas de l’Egypte ) c’est comme si tous les autres pays sont agressés. Donc obligation de lui porter secours.”

Tres interessant. Cela souleve une question triviale: que font les membres de la Ligue Arabe lorsqu’un membre intelligent de cette sympathique Ligue agresse un autre membre sympathique de cette Ligue intelligente? Je pense en particulier aux guerres Liban-Syrie (75-91), Irak-Koweit (90-91), Egypte-Yemen, Yemen Nord-Yemen Sud, “Guerre des Sables” (Maroc-Algerie 1963), Septembre Noir (OLP vs Hashemites), etc.

Doivent-ils tous se faire la guerre entre eux pour respecter le pacte? Et l’entite agresseuse doit-elle se faire la guerre a elle-meme?

* Autre regrettable erreur de votre part: en 1945 l’Allemagne a perdu tous les territoires a l’Est de l’Oder et de la Neisse, cedes a la Pologne et a la l’URSS. De meme l’Italie a perdu quelques villages au profit de la France. C’est le prix a payer pour l’agression et la defaite. Remarquez que depuis que l’Allemagne a reconnu son statut d’agresseur et de vaincu, elle vit en paix et harmonie avec ses voisins.

* Vous ecrivez: “Car le rêve d’une Palestine unitaire habitée par des citoyens égaux devant la loi, n’étant pas discriminés pour leur appartenance religieuse ou leur langue, ne les avait pas quitté !”

Connaissant la pratique courante dans les pays arabes de reduire le non-musulman a l’etat de sous-homme / dhimmi, je m’interroge sur la credibilite d’un Etat majoritairement arabe ne discriminant pas les Juifs ou les chretiens. Plus serieusement, proclamer a tout va que les armees arabes vont “rejeter les Juifs a la mer” et vociferer “etba’h al yahoud” (“egorgeons les Juifs”) contraste fortement avec le “reve”, d’un Etat unitaire habite par des citoyens egaux devant la loi.

Autant vous dire la verite: si l’initiative arabe de 2002 n’a pas ete lancee en 1966, c’est pour une toute autre raison: a cette date, les Etats arabes etaient encore persuades qu’ils pourraient annihiler l’Etat d’Israel par la guerre conventionnelle.
Il aura fallu 36 ans a la Ligue arabe pour faire une proposition qui aurait sauve des milliers de vie si elle avait ete faite plus tot. Quel gachis! Quelle perte de temps, d’energies, de richesses! Que de gens n’auraient ete malades, malheureux, blesses, orphelins si la Ligue arabe reflechissait plus vite et etait sortie du Moyen-Age en meme temps que le reste de l’Humanite!

Combattre ses allies et menager ses adversaires: la faute d’Obama (2)

Reponse a ce commentaire d’Anne Sinclair:

Madame Sinclair,

Commencons par la fin: je persiste a penser que quand on est soi-meme un colon ou un fils de colon -europeen, africain, marsien…- etabli dans le Nouveau Monde, on est mal place pour donner des lecons anti-“colonisation”. Car, bien que les guerres indiennes ont cesse depuis plus d’un siecle, l’Etat federal americain est bati sur l’occupation et la spoliation des terres amerindiennes. Autrement dit, tout citoyen americain, et meme tout etranger residant aux Etats-Unis, profite de la spoliation qu’on subie les autochtones americains. C’est donc le cas de Barak Obama, aussi bien que Sylvain de NY, et , je suis bien desole de l’ecrire (n’y voyez par contre aucune attaque personnelle)… vous-meme. Je ne crois pas que le pere de Barak Obama ou le grand-pere d’Hillary Clinton aient demande un visa de touriste aux indigenes hawaiens ou apaches, ou du moins a ce qu’il en reste suite a l’exercice du “droit international” par les colons anglo-saxons. Certes, le temps fait son oeuvre, mais si la seule legitimite de l’Etat americain vient du temps (et plus precisement des rapports de force) qui efface la memoire des hommes, a quoi bon invoquer sans cesse le droit international? Bref, Obama est un colon qui prive des individus amerindiens, des communautes amerindiennes, des peuples amerindiens et des nations amerindienness de l’exercice de leurs droits. A ce titre, son intransigeance et son deni a Israel de loger des citoyens sur la terre de leurs ancetres sont particulierement mal venus.  Pour ainsi dire, Obama voit la paille dans l’oeil israelien sans s’apercevoir de la poutre dans son propre oeil.

D’autre part, vous avancez qu’Obama a raison de tenter une approche diplomatique avec les ennemis des Etats-Unis. Obama l’avait annonce dans son programme presidentiel, donc il est clair que le peuple americain l’avait approuve, et c’est une demarche justifiable. Par contre, je doute qu’Obama ait recu pour mandat d’humilier les USA face a la Chine ou l’Iran, froisser ses allies europeens ou imposer des diktats a Israel. D’ailleurs, il est curieux qu’un President qui proclame son envie de dialogue avec tout ce que la planete compte de regimes autoritaires tente parallelement d’imposer ses vues et interets a un allie, voire tente de renverser son gouvernement democratiquement elu.

Enfin, vous mentionnez la necessite de definir le territoire de l’Etat d’Israel, via des negociations. Nous ne pouvons qu’etre d’accord sur ce point. Eh bien, justement, le principe des negociations est de negocier. Si l’on prejuge du resultat des negociations -notamment de la frontiere- en prenant pour base la ligne de cessez-le-feu de 1949, alors a quoi bon negocier? (Soit dit en passant, je ne vois pas en quoi la ligne de cessez-le-feu du 4 juin 1967 serait plus legitime que celle du 11 juin de la meme annee). L’OLP revendique une partie de Jerusalem ; tant qu’elle ne negociera pas, elle n’obtiendra rien. Avancer ses pions, ignorer l’obstruction et promouvoir ses interets est donc pour Israel un moyen de pression utile et intelligent sur la partie adversaire, afin de l’inciter a parlementer, plutot que croire que le temps joue en la faveur de sa demographie galopante. Du reste, le camp qui met des batons dans les roues et qui refuse de negocier n’est pas Israel, mais l’OLP, soutenu dans son intransigeance par l’inexperience et le jusque-boutisme d’Obama.

Esperons que ce President, outre des qualites de tribun, soit capable de diriger son pays et le monde libre avec un peu plus d’intelligence et de sagesse. Jusqu’a present, malheureusement il est plutot decevant et inefficace.  Sur tous les plans.

Cordialement,