Le prix de la paix: que les Arabes renoncent aux terres qui ne sont pas les leurs

Ma reponse a ce commentaire:

Deir Yassin ecrit: “Tout est bon comme prétexte quand on ne veut pas, n’a jamais voulu et ne voudra jamais la paix sans donner de contre-parties, c-à-d la terre.”

Et pour une fois elle a tout a fait raison: il n’y aura pas la paix tant que les colons arabes, issus des confins du desert arabique, ne rendront pas les terres qu’ils ont occupees par le passe, tant qu’ils ne renonceront pas a re-occuper les territoires hebreux aujourd’hui liberes de leur occupation.
Assez de colonisation, assez d’imperialisme, assez de volonte de domination, assez de proselytisme, assez de terrorisme! Les peuples de l’Orient doivent etre libres, debarasses du neocolonialisme arabe et des souffrances que les colons arabo-islamiques ont infligees aux peuples autochtones: coptes, chaldeens, juif, kabyles, kurdes, etc.

C’est le prix que les Arabes, issus du desert arabique, doivent payer pour que s’installe la paix: renoncer a la terre d’Israel comme ils ont renonce a l’Espagne, au Portugal et au sud du Soudan, et comme l’Allemagne a du renoncer a l’Alsace et la Moselle il y a pres de 90 ans. La paix, maintenant!