Sakineh Mohammadi : otage d’une guerre médiatique

Ma reaction a ce post de Delphine Minoui:

Je laisse de cote le debat sur la culpabilite de Sakineh. Personnellement je pense qu’elle est totalement innocente. Mais, n’ayant pas les donnees judiciaires en main, je m’abstiendrais de commenter la decision de justice d’un Etat etranger, fut-il une horrible et monstrueuse dictature medievale et dangereuse.

Ce que je releve par contre, c’est ce procede: humilier une femme publiquement, la faire avouer un crime qu’elle nie par ailleurs, bref, faire d’un etre humain (car les femmes, meme sous un hidjab, sont des etres humains, et non des pondeuses destinees a produire de glorieux combattants suicidaires!) un jouet dans les mains d’un regime politique, voila *le* crime. Car, dans l’Histoire, seuls les pires regimes ont recouru a ces mises en scene: les fascistes et les communistes.

Bref, qui ressemble s’assemble, et la mollahrchie iranienne -a distinguer du peuple iranien- montre son vrai visage: hideux.

Il est temps que l’Occident prenne ses responsabilites, renvoie les ayatollah a leurs mosquees et rende le pouvoir au peuple iranien.