Interets mutuels des accords de libre-echange

Ma reponse a ce commentaire:

Benoit,

Les accords douaniers entre Israel et l’Union Europeenne ne sont pas “charitables”, ils sont juste mutuellement profitables. Israel beneficie d’exemptions de douane a l’export vers l’Europe, et l’Europe beneficie d’exemptions de taxes vers le marche israelien. De tels types d’accord existent entre de nombreuses nations et/groupes regionaux: diriez-vous que l’accord de libre-echange entre la Coree-du-Sud et l’Union Europeenne est “charitable”? Assurement non, cessons donc le mepris envers l’Etat d’Israel.

D’autre part, l’aide militaire americaine sert les interets strategiques americains et en premier lieu… l’industrie americaine: elle beneficie ainsi d’une subvention deguisee, d’un marche captif et d’un concurrent en moins (penser a l’avion de combat Lavi). S’il est vrai que cette aide etait d’une importance fondamentale pour Israel il y a 20 ou 30 ans (comme pour les USA, dans leur bras de fer avec l’URSS), aujourd’hui ce n’est plus vrai. Ca ferait mal de s’en passer, mais le pays resterait tout a fait viable.

Nouvelle alerte en Corée

Ma reaction a cet article de Pierre Rousselin:

Le laxisme general nous a enferme dans une situation ou aucune solution ne se degage ; il ne reste alors le choix qu’entre de mauvaises pistes:

La guerre? Face a un pays, dont les dirigeants ne montrent pas tous les jours leur cote rationnel, equipe de la bombe atomique, ca s’annonce mal…

Ne rien faire? Mais jusqu’a quand? Quelle limite imposer aux provocations nord-coreennes? A force de ne rien faire, le risque est grand que les communistes du Nord ne retentent une Guerre de Coree II comme dans les annees 1950.

Accentuer les pressions? Seule la Chine possede quelques leviers d’influence. Mais elle est plus que reticente a les employer.

La Coree du Nord est la preuve mathematique de l’urgence a intervenir pour empecher d’autres pays, notamment l’Iran, d’acceder au potentiel nucleaire. Mais j’ai bien peur que le President Obama, naif et debonnaire, ne soit pas a la hauteur des defis que lui adresse l’Axe du Mal.