Ne pas prendre les “dhimmis” pour des cretins

Ma reponse a ce commentaire:

Jacques,

L’offre saoudienne n’etait pas une offre de paix, mais un bout de papier suggerant a l’Etat d’Israel de se suicider sous la natalite galopante arabe, de renoncer a des pans entiers de sa terre ancestrale et de brader sa securite contre des moulins a parole. Evidemment, l’Etat d’Israel a refuse.

D’autre part, l’installation de populations juives sur l’integralite de la terre d’Israel est parfaitement legale au sens du droit international, en tant qu’application de la Declaration Balfour et accomplissement du mandat de la SDN, et en vertu du droit des peuples a disposer d’eux-memes et de leur terre ancestrale.

Les courbettes d’Obama traduisent la perte de leadership des USA

En politique, il y a des images implicitement lourdes de sens ; surtout lorsqu’elles se repetent.

Barak “Gog” Obama nous avait deja fait le coup des courbettes devant le roi d’Arabie Saoudite, le monarque d’un pays ou l’on coupe les mains des voleurs et on lapide les femmes qui sont sorties sans voile, surtout si elles ont l’outrecuidance de conduire seules un vehicole. Officiellement, il s’inclinait pour saluer quelqu’un de plus petit que lui… sans vraiment que l’on comprenne pourquoi il ne suffisait pas au Saoudien de lever les yeux. On saura gre a Gog d’avoir cherche a appaiser les relations avec un “commandeur des croyants”, quoique ce soit plutot ce dernier qui a des choses a se faire pardonner par l’Americain.

Gog a reitere le coup de la courbette, cette fois devant l’Empereur du Japon. Il n’y a rien de catastrophique: en effet, Akihito est un personnage respectable infiniment moins contestable que son pere, le defunt Hirohito, dont les troupes ont bombarde Pearl Harbour et envahi d’Asie de l’Est et le Pacifique. De plus, son pays vit en paix depuis plus de 60 ans, participe a l’economie mondiale et ne menace aucun de ses voisins, et encore moins les citoyens d’autres pays qui se rendent au bureau dans des Tours Jumelles.

Neanmoins, ces prosternations a repetition laissent un drole d’arriere gout: et si Gog avait integre, inconsciement, mentalement,  son changement de statut: de dirigeant de la premiere puissance politique, economique et militaire mondiale, serait-il passe au stade de dirigeant d’une puissance parmi d’autres? Gog approche encore plus rapidement que je ne le craignais du stade ultime de “carterisation”. Ce serait assez dommageable, car la perte de leadership de l’Occident laissera ce leadership a des nations ou civilisations dont les valeurs ne sont pas forcement meilleures que les notres.

Quelques liens: