Inde : l’amitié avec Washington a-t-elle un prix ?

Ma reaction a ce post de Marie-France Calle:

Dans le courant de ce siecle, l’Inde, redevenue une grande puissance majeure, assumera de plus en plus de responsabilites. Or, une de ces responsabilites sera de contenir et endiguer le comportement des Etats voyous. L’Inde, fortement touchee par le terrorisme venu du Pakistan, a le devoir moral de freiner les ardeurs de l’autre Etat exportateur de terrorisme: l’Iran.

Ce n’est pas seulement une question de principe ou d’orgueil: l’interet a long terme de l’Inde est d’avoir un monde pacifie et stable, objectif antinomique avec la Birmanie dans son etat actuel et un Iran nucleaire, qui pourrait menacer la planete entiere a travers ses missiles a longue portee et des groupes terroristes qui lui sont infeodes.

Alors, l’amitie avec les USA et plus generalement avec l’Occident et les autres Etats democratiques a un prix, certes, mais le jeu en vaut la chandelle.

Advertisements

Pleurons: Tarek Aziz condamne a la potence!

Ma reaction a ce billet de Georges Mabrunot:

Personnage age et malade, vitrine du regime, chretien, ayant refuse de fuir la guerre, n’ayant jamais eu de sang sur les mains…

Les larmes coulent de mes yeux emus: j’ignorais que Saddam Hussein comptait Mere Theresa dans son gouvernement…

Combattre ses allies et menager ses adversaires: la faute d’Obama

Commentaire poste sur le blog d’Anne Sinclair:

Mme Sinclair,

C’est l’attitude de l’administration Obama qui est particulierement disproportionnee en la matiere, et ce, pour plusieurs raisons:

La position d’Obama sur le non-droit des Juifs a habiter sur une partie de leur terre ancestrale est connue. Tres bien, il l’a deja manifeste, il s’est deja exprime dessus. Il y a desaccord fondamental sur ce point entre Obama et le gouvernement israelien. On ne peut etre d’accord sur tout. Le gouvernement israelien s’est excuse pour un geste qui a gene son allie. Va-t-on en faire tout un plat? Combien de temps doit durer la brouille? Le jeu en vaut-il la chandelle?

A vrai dire, Obama est en position defensive sur de nombreux dossiers. Jusqu’a present, le bilan de son mandat est vierge. Il a de grosses difficultes sur le plan interieur, tout le monde en est conscient, ne parvenant meme pas a imposer son autorite sur tous les Representants democrates. En politique etrangere, il s’est fait humilier par de nombreux acteurs (Chine, Coree, AfPak, Iran, etc.). Certes, ce n’est pas une raison pour qu’Israel en fasse de meme.
En contrepartie, il ne perd pas une occasion de froisser et d’ignorer les Europeens. Ainsi, au lieu de menager ses allies et s’opposer a ses adversaires, Obama prefere manifester son leadership face a l’Europe et Israel, reservant les courbettes devant Chinois, Russes, Perses, et tout ce que la planete compte de “democrates”. La faute est clairement cote Obama.

Enfin, Obama est tres mal place pour donner des lecons a Israel: Obama est le fils d’une “femme-colon” blanche et d’un “colon” kenyan. Joe Biden est un “colon catholique irlandais”. Hillary Clinton est petite-fille de “colons anglais et gallois”. Tout comme l’immense majorite de leurs concitoyens, Obama et son equipe sont des colons sur la terre des Indiens. Les Etats-Unis sont batis sur la spoliation des peuples amerindiens. Si Obama et sa clique de Chicago s’imposaient un gel de toute construction sur le territoire des Etats-Unis, alors ils seraient un peu plus credibles a nier le droit de l’Etat d’Israel a batir ses villes, mettre en valeur son territoire national et permettre a de jeunes couples d’habiter dans des appartements.

Cordialement,

Le resistant du mois de septembre… 2009 (1)

Paris a ete liberee le 25 aout 1945. En aout, les FFI etaient quelques milliers. En septembre, comme par miracle, les resistants etaient plusieurs dizaines de fois plus… bien sur l’ennemi avait deja ete defait et la bataille etait terminee. Ces glorieux “resistants” qui ont attendu que la reddition allemande soit signee pour manifester leur courage sont surnommes les “resistants du mois de septembre”. Septembre 1945, je precise.

Marc Everbecq, maire communiste de Bagnolet, ne bien apres la fin de la Deuxieme Guerre Mondiale, laisse entendre dans son blog qu’il a fait partie de la resistance.

Je lui ai adresse ce commentaire, assez corrosif je l’avoue:

Monsieur le maire,

Qui est ce “nous” a qui vous faites reference?

J’ai du mal a imaginer un pacifiste comme “les armes a la mains”. Je vais faire un effort d’abstraction et prendre pour hypothese la realite d’une reincarnation, mais, en ces jours de commemoration du pacte Molotov-Ribbentrop de sinistre memoire, j’ai encore plus de mal a vous imaginer portant une arme entre septembre 1939 et juin 1941.

Michael J. Wildes, “The Man That Does Not Bow Down Nor Pay Homage”

I would like to congratulate Michael J. Wildes, Major of Englewood, New Jersey. While European and Asian leaders kneel in front of terrorist Muammar Ghadafi, Michael Wildes denied Libyan dictator to pitch his tent in his city.

In his effort, Michael Wildes succeeded. He vowed to arrest Gadhafi as an accomplice to murder.

Once again, many thanks and congratulations to Michael Wildes, the world lacks men like him and other guys: Senator Frank Lautenberg (D-NJ), Governor Jon Corzine (D-NJ), Congressman Steve Rothman, Shmuley Boteach, Shmuel Goldin , Zev Reichman , Rabbi Jeffrey Fox

Good luck for Senate!

Le “courage” du lancer de chaussure

Mountazer Al-Zaidi, createur de la mode du “lancer de chaussure”, est sorti de prison. Il est celebre comme un “heros” dans de nombreux pays, pour son “courage” face a George W. Bush. Effectivement, le geste ne manque pas d’audace, ni de “courage”…

Ce qui fait tache, c’est qu’on aurait bien aime que Mountazer Al-Zaidi fasse preuve de son “courage” en lancant ces memes chaussures, mais contre Saddam Hussein. A coup sur, mes guillemets autour de “courage” auraient saute.