Non-abolition de la Declaration Balfour et IVe Convention de Geneve (12)

Ma reponse a ce commentaire:

Fabien,

-Pour qu’un territoire soit occupe, il faut qu’il ait ete pris par un Etat illegitime a un Etat non-legitime. A ma connaissance, la Transjordanie n’etait pas un Etat legitime a installer ses forces militaires en Judee et en Samarie. Si vous pensez le contraire, alors vous etes bien seul.
Quel etait donc la derniere autorite politique legitime en Judee et en Samarie? Le mandat britannique. Or, l’Etat d’Israel est l’accomplissement du mandat britannique.
Il ne saurait donc y avoir d’occupation par l’Etat d’Israel d’un territoire qui lui revient, de jure et de facto, conformement a la Declaration Balfour et au mandat de la SDN.

-“lex posterior priori derogat” –> eh bien indiquez moi donc quel traite a aboli les conclusions de la Conference de San Remo. Je ne vous demande par grand chose, juste le nom d’un traite ou on peut lire “les dispositions de ce traite annulent et remplacent les dispositions decoulant de la conference de San Remo”.
En droit et en geopolitique, les decisions et les organes qui les prennent n’ont pas tous les memes pouvoirs ni legitimites. En l’occurence, un quelconque “conseil des droits de l’homme”, rempli par l’Arabie Saoudite, la Coree du Nord et preside par la Libye de Ghaddafi aura moins d’effet qu’un traite international, accepte par les parties prenantes et soutenu par les principales puissances mondiales.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s