« Arabite » et « judeite » (4)

Ma reponse  a ce commentaire:

Jacques,

Par definition, les Juifs exiles dans les pays arabes vivaient… dans des pays arabes. Par consequent, par la force des choses, lors de leur retour a Sion, pays moderne et democratique, ils ont “subi” une europeanisation: ils y ont donc decouvert l’electricite, la liberte d’expression, le Coca-Cola, le telephone et tant de choses totalement absentes des paysages irakiens ou lybiens ou ils avaient ete exiles.

Blague a part, je vous le repete: ceux que vous appelez “Juifs arabes” se definissent comme “Juifs sepharades”, et non “arabes”. A NYC ou Jerusalem, vous trouverez des dizaines de “synagogue de la communaute syrienne”, “amicale des Juifs du Maroc”, “association des Juifs de Constantine”, mais curieusement aucune ONG “juive arabe”… Car les Arabes sont un peuple et les Juifs sont… un autre peuple.

Parler de “Juifs arabes” -outre qu’il souleve un immense mystere sur le phenomene d’expulsion generalisee subie par ces populations lors de la decolonisation-  est un non-sens, comparable a evoquer le dialecte des “Chinois africains” ou la cuisine specifique des “Russes indiens”.

Jacques,

Par definition, les Juifs exiles dans les pays arabes vivaient… dans des pays arabes. Par consequent, par la force des choses, lors de leur retour a Sion, pays moderne et democratique, ils ont “subi” une europeanisation: ils y ont donc decouvert l’electricite, la liberte d’expression, le Coca-Cola, le telephone et tant de choses totalement absentes des paysages irakiens ou lybiens ou ils avaient ete exiles.

Blague a part, je vous le repete: ceux que vous appelez “Juifs arabes” se definissent comme “Juifs sepharades”, et non “arabes”. A NYC ou Jerusalem, vous trouverez des dizaines de “synagogue de la communaute syrienne”, “amicale des Juifs du Maroc”, “association des Juifs de Constantine”, mais curieusement aucune ONG “juive arabe”… Car les Arabes sont un peuple et les Juifs sont… un autre peuple.

Parler de “Juifs arabes” -outre qu’il souleve un immense mystere sur le phenomene d’expulsion generalisee subie par ces populations lors de la decolonisation-  est un non-sens, comparable a evoquer le dialecte des “Chinois africains” ou la cuisine specifique des “Russes indiens”.

Advertisements

« Arabite » et « judeite » (3)

Ma reponse a ce commentaire:

Jacques,

Une Juif europeen parlera une langue europeenne, un Juif d’Afrique parlera une langue d’Afrique ; mais tous parlent hebreu. Ne croyez pas que les voyageurs juifs de Lituanie de passage au Maroc s’adressaient a leur co-nationaux en yiddish, mais bien dans leur seule langue commune: l’hebreu.

Du reste, cessons un peu le paternalisme et le mepris. Il existe une culture commune a tous les Juifs du monde, dans des variantes certes locales influencees par l’environnement et le lieu d’exil, mais avec un tronc commun a toute la planete. Le vrai racisme consiste a nier cet etat de fait, a nier l’existence d’une culture juive, autrement dit a nier la capacite des Juifs a produire et avoir leur propre culture. Voila encore une preuve de “l’enseignement du mepris” dispense pendant des siecles: la negation d’une civilisation juive decoule du principe que les Juifs sont tout juste bons a s’abreuver des “autres” civilisations ; sous-entendu: les “vraies” cultures.

Un des poncifs de l’antisemitisme repose sur la supposee “solidarite juive internationale”. Il y a evidemment une part de verite dans cette affirmation, qui tient plus de la jalousie que du reproche: un Juif d’Amerique sera emu de la souffrance d’un Juif d’Israel ; un Juif d’Afrique du Nord pleurera autant qu’un Juif de Pologne en visitant le memorial de Yad vaShem a Jerusalem. Ce n’est pas une question de “religion”: les chretiens en terre d’Islam se font massacrer dans l’indifference generale des societes occidentales, theoriquement chretiennes ; l’atrocite des massacres entre chiites et sunnites fait passer le conflit israelo-arabe pour une journee champetre. Non, il y a bien plus que cela, il y a une unite du peuple juif par dela les frontieres.

Enfin, la localite juive d’Immanuel est situee en plein coeur d’Eretz Israel, terre ancestrale du peuple juif depuis 3700 ans. Immanuel est donc une ville parfaitement legale au regard du droit international, conformement a la Declaration Balfour et en tant qu’accomplissement du mandat de la SDN.

Citoyennete et Nationalite (3)

Ma reponse a ce commentaire:

Deir Yassin,

Vous ne pouvez vous baser sur le sens restrictif donne en France aux concepts de citoyennete et nationalite, pour en faire un cas general, commun a toutes les democraties. En effet, la France, republique jacobiniste et centralisee, au modele d’integration assimilationniste, confond a dessein ces deux concepts; alors que l’immense majorite des autres democraties les distingue: Espagne, Autriche, etc., reconnaissent l’existence de minorites *nationales*, auxquelles sont accordes les droits de citoyen. L’Union Europeenne n’est-elle pas une democratie? Ou bien votre seul modele c’est la Syrie des Assad ou l’Iran des mollahs?

Par consequent, l’Etat d’Israel, qui accorde sa citoyennete aussi bien aux nationaux juifs qu’aux colons arabes etablis illegalement sur la terre d’Israel suite a l’invasion islamico-raciste, ne fait pas exception. Eh oui, le “mechant Etat fantoche sioniste” accorde les memes droits politiques, sociaux et culturels a tous ses citoyens, y compris les descendants de colons arabes venus du desert d’Arabie, etablis par la force, dans leur volonte d’expanionisme et de conversion de la planete entiere a leur foi.

D’autre part, vous ecrivez: “beaucoup de droits et avantages sont accordés aux seuls ‘nationaux’ juifs”. Effectivement, il existe un “droit” que seuls les Juifs (mais aussi les Druzes, Bedouins, Circassiens, etc. ; bref, tout le monde sauf les Arabes) ont en Israel: c’est de faire 3 ans d’armee. A l’age ou les Arabes israeliens peuvent aller sacrifier du mouton ou passer la soiree en boite de nuit, les jeunes Israeliens ont le superbe droit de faire leurs classes, faire des pompes, monter la garde et lutter contre la volonte d’aneantissement que maintient la Ligue Arabe. A coup sur, ce “droit” doit vraiment etre envie par les Arabes, dispenses de ces 3 annees de service national, mais aussi par les differentes jeunesses europeennes qui ont obtenu la fin de la conscription…

La Judee n’est pas la Gaule!

Ma reponse a ce commentaire:

Jacques,

Il existait une region qu’on appelait “les Gaules”, mais que ses habitants indigenes ont choisi, par la suite, de renommer “Francie” puis “France”, dans leur litterature, leur langue vernaculaire et leurs textes juridiques.

Il existait des regions qu’on appelait “Judee” et “Samarie”, et que ses habitants indigenes… ont continue a appeler “Judee” et “Samarie”, dans leur litterature, leurs prieres, leurs reves, leurs ouvrages, leur langue vernaculaire, leurs ecoles, leurs manuels de lecture et leurs textes juridiques.
La Judee, la Samarie, la Vallee du Jourdain, la Transjordanie, la Galilee ne sont ni le Latium, ni l’Arabie ni l’Ecosse… Ce n’est pas aux occupants romains, aux colonisateurs arabes ou aux imperialistes britanniques de choisir de renommer la terre des Juifs ; c’est aux Juifs eux-memes, qui sont loin d’etre des sous-hommes incapables de disposer de leur terre.

D’autre part, les Israeliens ont le droit de batir leurs maisons sur toute l’etendue de la terre d’Israel. C’est un droit d’une legalite absolue, comme application de la Declaration Balfour et accomplissement du mandat de la SDN. Et les colons arabo-islamiques peuvent bien raler autant qu’ils le souhaitent, personne n’a a leur demander leur avis: le droit international ne reconnait pas le Coran comme une de ses bases legales, l’occupation arabe des terres juives est heureusement revolue. Ce n’est pas a des colons racistes et expansionnistes, venus du desert d’Arabie, d’imposer leurs vues a un peuple, libre et independant, de retour sur sa terre ancestrale.

Merkel dit “Danke” aux Allemands

Ma reaction a ce post de Patrick Saint-Paul:

Une nouvelle fois, Angela Merkel apporte la preuve de sa qualite de dirigeante. En effet,, bien souvent, les responsables politiques ne s’adressent au peuple que pour lui annoncer les mauvaises nouvelles et les mesures prises pour y faire face.

Cette fois, Angela Merkel a transmis a ses concitoyens un tout autre message: “ca va mieux, et c’est grace a vou et vos efforts. Il reste encore beaucoup a faire, mais je vous remercie pour les sacrifices que vous avez deja consentis”.

Les qualites humaines d’Angela Merkel contrastent avec celles de nombreux chefs d’Etats et de gouvernements!