Une nouvelle colonie de peuplement

Le Figaro du jour nous informe sur l’existence d’une colonie de peuplement, etablie par des immigres relativement recents, sur des terres auparavant habitees par des autochtones. Autochtones qui, bien evidemment, n’ont pas ete consultes sur l’utilisation de leurs terres.

On attend impatiemment la reaction de l’Union Europeenne, de l’ONU, des USA, et meme du Canada, sur la fondation d’une colonie de peuplement habitee selon des criteres ethniques et religieux.

Advertisements

Petit rappel historique (2)

Reponse a ce commentaire de Safi:

Safi,

Afin de ne pas mettre en doute votre bonne fois, je me contenterai de vous dire que vous faites manifestement beaucoup d’erreurs:

* en 1967, l’Egypte a ferme le golf d’Eilat et le detroit de Tiran. Si l’Egypte avait mis les Etats-Unis sous blocus maritime, je suis certain que la reaction de l’US Army aurait ete de rapidement noyer l’armee egyptienne dans la Mer Rouge ou l’Ocean Pacifique. C’est peu ou prou ce qu’Israel a fait, rouvrant par la force ce qui avait ete ferme par la force -et la sottise illimitee- de Nasser.

Il y avait donc un conflit bilateral. La Syrie a decide de ce joindre au conflit. C’est son choix souverain d’Etat, souverain, independant de l’Egypte, et donc c’est la Syrie qui a agresse Israel, et non le contraire. Les accord bilateraux entre l’Egypte et la Syrie ne regardent pas Israel. Idem pour la Transjordanie: elle a agresse Israel de son propre chef, elle a perdu ; qu’elle l’assume.

* Je corrige une erreur de votre part: en 1967, ce ne sont pas 3 armees mais 6 qui ont fait face a Tsahal (Liban, Arabie Maudite, Irak, en plus de detachements algeriens, tunisiens, etc.)

* Vous ecrivez: “N’oubliez pas que pour les pays de la Ligue Arabe, il y a un Pacte de défense commune: Si un pays arabe est agressé ( et c’est le cas de l’Egypte ) c’est comme si tous les autres pays sont agressés. Donc obligation de lui porter secours.”

Tres interessant. Cela souleve une question triviale: que font les membres de la Ligue Arabe lorsqu’un membre intelligent de cette sympathique Ligue agresse un autre membre sympathique de cette Ligue intelligente? Je pense en particulier aux guerres Liban-Syrie (75-91), Irak-Koweit (90-91), Egypte-Yemen, Yemen Nord-Yemen Sud, “Guerre des Sables” (Maroc-Algerie 1963), Septembre Noir (OLP vs Hashemites), etc.

Doivent-ils tous se faire la guerre entre eux pour respecter le pacte? Et l’entite agresseuse doit-elle se faire la guerre a elle-meme?

* Autre regrettable erreur de votre part: en 1945 l’Allemagne a perdu tous les territoires a l’Est de l’Oder et de la Neisse, cedes a la Pologne et a la l’URSS. De meme l’Italie a perdu quelques villages au profit de la France. C’est le prix a payer pour l’agression et la defaite. Remarquez que depuis que l’Allemagne a reconnu son statut d’agresseur et de vaincu, elle vit en paix et harmonie avec ses voisins.

* Vous ecrivez: “Car le rêve d’une Palestine unitaire habitée par des citoyens égaux devant la loi, n’étant pas discriminés pour leur appartenance religieuse ou leur langue, ne les avait pas quitté !”

Connaissant la pratique courante dans les pays arabes de reduire le non-musulman a l’etat de sous-homme / dhimmi, je m’interroge sur la credibilite d’un Etat majoritairement arabe ne discriminant pas les Juifs ou les chretiens. Plus serieusement, proclamer a tout va que les armees arabes vont “rejeter les Juifs a la mer” et vociferer “etba’h al yahoud” (“egorgeons les Juifs”) contraste fortement avec le “reve”, d’un Etat unitaire habite par des citoyens egaux devant la loi.

Autant vous dire la verite: si l’initiative arabe de 2002 n’a pas ete lancee en 1966, c’est pour une toute autre raison: a cette date, les Etats arabes etaient encore persuades qu’ils pourraient annihiler l’Etat d’Israel par la guerre conventionnelle.
Il aura fallu 36 ans a la Ligue arabe pour faire une proposition qui aurait sauve des milliers de vie si elle avait ete faite plus tot. Quel gachis! Quelle perte de temps, d’energies, de richesses! Que de gens n’auraient ete malades, malheureux, blesses, orphelins si la Ligue arabe reflechissait plus vite et etait sortie du Moyen-Age en meme temps que le reste de l’Humanite!

Combattre ses allies et menager ses adversaires: la faute d’Obama (2)

Reponse a ce commentaire d’Anne Sinclair:

Madame Sinclair,

Commencons par la fin: je persiste a penser que quand on est soi-meme un colon ou un fils de colon -europeen, africain, marsien…- etabli dans le Nouveau Monde, on est mal place pour donner des lecons anti-“colonisation”. Car, bien que les guerres indiennes ont cesse depuis plus d’un siecle, l’Etat federal americain est bati sur l’occupation et la spoliation des terres amerindiennes. Autrement dit, tout citoyen americain, et meme tout etranger residant aux Etats-Unis, profite de la spoliation qu’on subie les autochtones americains. C’est donc le cas de Barak Obama, aussi bien que Sylvain de NY, et , je suis bien desole de l’ecrire (n’y voyez par contre aucune attaque personnelle)… vous-meme. Je ne crois pas que le pere de Barak Obama ou le grand-pere d’Hillary Clinton aient demande un visa de touriste aux indigenes hawaiens ou apaches, ou du moins a ce qu’il en reste suite a l’exercice du “droit international” par les colons anglo-saxons. Certes, le temps fait son oeuvre, mais si la seule legitimite de l’Etat americain vient du temps (et plus precisement des rapports de force) qui efface la memoire des hommes, a quoi bon invoquer sans cesse le droit international? Bref, Obama est un colon qui prive des individus amerindiens, des communautes amerindiennes, des peuples amerindiens et des nations amerindienness de l’exercice de leurs droits. A ce titre, son intransigeance et son deni a Israel de loger des citoyens sur la terre de leurs ancetres sont particulierement mal venus.  Pour ainsi dire, Obama voit la paille dans l’oeil israelien sans s’apercevoir de la poutre dans son propre oeil.

D’autre part, vous avancez qu’Obama a raison de tenter une approche diplomatique avec les ennemis des Etats-Unis. Obama l’avait annonce dans son programme presidentiel, donc il est clair que le peuple americain l’avait approuve, et c’est une demarche justifiable. Par contre, je doute qu’Obama ait recu pour mandat d’humilier les USA face a la Chine ou l’Iran, froisser ses allies europeens ou imposer des diktats a Israel. D’ailleurs, il est curieux qu’un President qui proclame son envie de dialogue avec tout ce que la planete compte de regimes autoritaires tente parallelement d’imposer ses vues et interets a un allie, voire tente de renverser son gouvernement democratiquement elu.

Enfin, vous mentionnez la necessite de definir le territoire de l’Etat d’Israel, via des negociations. Nous ne pouvons qu’etre d’accord sur ce point. Eh bien, justement, le principe des negociations est de negocier. Si l’on prejuge du resultat des negociations -notamment de la frontiere- en prenant pour base la ligne de cessez-le-feu de 1949, alors a quoi bon negocier? (Soit dit en passant, je ne vois pas en quoi la ligne de cessez-le-feu du 4 juin 1967 serait plus legitime que celle du 11 juin de la meme annee). L’OLP revendique une partie de Jerusalem ; tant qu’elle ne negociera pas, elle n’obtiendra rien. Avancer ses pions, ignorer l’obstruction et promouvoir ses interets est donc pour Israel un moyen de pression utile et intelligent sur la partie adversaire, afin de l’inciter a parlementer, plutot que croire que le temps joue en la faveur de sa demographie galopante. Du reste, le camp qui met des batons dans les roues et qui refuse de negocier n’est pas Israel, mais l’OLP, soutenu dans son intransigeance par l’inexperience et le jusque-boutisme d’Obama.

Esperons que ce President, outre des qualites de tribun, soit capable de diriger son pays et le monde libre avec un peu plus d’intelligence et de sagesse. Jusqu’a present, malheureusement il est plutot decevant et inefficace.  Sur tous les plans.

Cordialement,

Combattre ses allies et menager ses adversaires: la faute d’Obama

Commentaire poste sur le blog d’Anne Sinclair:

Mme Sinclair,

C’est l’attitude de l’administration Obama qui est particulierement disproportionnee en la matiere, et ce, pour plusieurs raisons:

La position d’Obama sur le non-droit des Juifs a habiter sur une partie de leur terre ancestrale est connue. Tres bien, il l’a deja manifeste, il s’est deja exprime dessus. Il y a desaccord fondamental sur ce point entre Obama et le gouvernement israelien. On ne peut etre d’accord sur tout. Le gouvernement israelien s’est excuse pour un geste qui a gene son allie. Va-t-on en faire tout un plat? Combien de temps doit durer la brouille? Le jeu en vaut-il la chandelle?

A vrai dire, Obama est en position defensive sur de nombreux dossiers. Jusqu’a present, le bilan de son mandat est vierge. Il a de grosses difficultes sur le plan interieur, tout le monde en est conscient, ne parvenant meme pas a imposer son autorite sur tous les Representants democrates. En politique etrangere, il s’est fait humilier par de nombreux acteurs (Chine, Coree, AfPak, Iran, etc.). Certes, ce n’est pas une raison pour qu’Israel en fasse de meme.
En contrepartie, il ne perd pas une occasion de froisser et d’ignorer les Europeens. Ainsi, au lieu de menager ses allies et s’opposer a ses adversaires, Obama prefere manifester son leadership face a l’Europe et Israel, reservant les courbettes devant Chinois, Russes, Perses, et tout ce que la planete compte de “democrates”. La faute est clairement cote Obama.

Enfin, Obama est tres mal place pour donner des lecons a Israel: Obama est le fils d’une “femme-colon” blanche et d’un “colon” kenyan. Joe Biden est un “colon catholique irlandais”. Hillary Clinton est petite-fille de “colons anglais et gallois”. Tout comme l’immense majorite de leurs concitoyens, Obama et son equipe sont des colons sur la terre des Indiens. Les Etats-Unis sont batis sur la spoliation des peuples amerindiens. Si Obama et sa clique de Chicago s’imposaient un gel de toute construction sur le territoire des Etats-Unis, alors ils seraient un peu plus credibles a nier le droit de l’Etat d’Israel a batir ses villes, mettre en valeur son territoire national et permettre a de jeunes couples d’habiter dans des appartements.

Cordialement,

Petit rappel historique

En reponse a ce commentaire, j’ai du publier le post suivant:

Safi,

Cessez donc de ruminer la frustration de la defaite.
En 1967, la Legion arabe de Transjordanie a attaque Israel, de meme que l’armee syrienne s’est mise a canarder les localites juives en contrebas du Golan. Ces agressions militaires ont du meme coup transforme le conflit bilateral egypto-israelien en guerre globale entre Israel et la coalition de 6 armees regulieres arabes. Guerre qui s’est transformee en defaite pour les Arabes – et quelle defaite!

Quand on ne veut pas perdre de territoires, on ne cherche pas et on ne declenche pas la guerre. La Syrie et la Transjordanie, persuadees de ne faire qu’une bouchee d’un pays minuscule, ont voulu la guerre ; elles l’ont perdue, point final. Elles devraient s’estimer heureuses de ne pas avoir eu a subir le sort des agresseurs allemands et japonais apres 1945. Consequence de la defaite: le Golan, la Judee et la Samarie sont sous l’entiere autorite de l’Etat d’Israel, qui en dispose a sa guise, tout comme l’Alsace et la Lorraine sont sous l’autorite de la Republique Francaise qui y gere le foncier comme elle l’entend. Refuser cette realite c’est comme contester la loi de la gravitation ou la meteo: ca peut vous faire plaisir d’exprimer votre desaccord, mais ca ne change… rien.

Quant a l'”initiative arabe de 2002″, arretez cette imposture: si le retour aux lignes de 1967 devait resoudre tous les problemes de l’Humanite, pourquoi donc avoir attendu 2002? Il suffisait de lancer cette “initiative” arabe et genialissime en 1966! Pourquoi donc ne pas l’avoir fait? Repondez moi svp, ca m’intrigue…

Martine versus Aubry

Il y a encore quelques jours, Martine Aubry, heraut de la vertu et du politiquement correct, appelait a faire barrage a tout prix a Georges Greches, considere par elle comme raciste, antisemite, misogyne, etc.

Maintenant Martine appelle a voter pour Georges

Cherchez l’erreur: que defend Martine? des principes et des valeurs, ou bien des places et des sieges – notamment le sien en 2012?

“Dimanche noir pour la démocratie” (Alain Juppe)

Alain Juppe a publie un billet: Dimanche noir pour la démocratie

Mon commentaire:

M. Juppe,

Le bilan est encore plus triste a mon avis pour nous, les gens de droite. En effet, quel est le bilan des forces en presence:
* d’un cote une gauche desunie, une extreme-gauche avec 50 ans de retard, un PS en perpetuelles guerres des chefs, une Aubry megere du dimanche, des presidents de region inconnus dont le bilan est pathetique (penser a Royal ou a Huchon pour s’en convaincre).
* de l’autre un gouvernement populaire, un Premier Ministre apprecie, des candidats souvent ministres et donc connus du grand public, la majorite presidentielle unie des le premier tour.

D’un point de vue rationnel cette election aurait du connaitre le meme destin que les Europeennes. Le resultat en est donc d’autant plus catastrophique. Faut-il y voir un “coup” politique, le President de la Republique laissant nos concitoyens exprimer leur mecontentement une derniere fois avant 2012? J’aimerais y croire -le taux d’absention plaide pour cette these- mais j’ai du mal a m’en convaincre.